Comment se constitue un contrat d’expatriation?

Comment se constitue un contrat d’expatriation?

Comment se constitue un contrat d’expatriation?

Un contrat d’expatriation est un contrat pour une durée plutôt longue vers un autre pays, membre ou non de l’U.E. En le signant, on ne perd pas son contrat d’origine en France, celui-ci est juste suspendu jusqu’au retour en Hexagone. Celui qui est sous contrat d’expatriation continue par conséquent d’être lié à son employeur en France.

Néanmoins, on n’est plus sous le régime de la Sécurité Sociale de France, on n’a plus droit à l’Assurance Maladie française, l’Assurance Retraite et l’Assurance retraite de France. On est désormais sous les régimes locaux, à moins de souscrire des contrats d’Assurance à titre entièrement personnel.

Quels sont les avantages?

L’expatriation présente de nombreux avantages, sur le plan professionnel, personnel, et même, familial. Un des avantages considérables de l’expatriation est le salaire qui est souvent de 2 à 5 fois supérieur à celui reçu en France. On bénéficie d’une maison spacieuse, une voiture de fonction et un chauffeur, un personnel constitué de gens de maison et de gardien, une école pour les enfants, une souscription à une assurance permettant d’être rapatrié d’urgence en cas de maladie grave, et de billets d’avion offerts une fois par an pour revenir en France.
Sur un plan plus personnel, une expatriation permet de développer son autonomie, ses connaissances linguistiques et d’autres qualités. Au sein de certaines entreprises, l’expatriation est un tremplin vers de plus hautes fonctions.

Que faire après une expatriation?

Le retour après une expatriation peut être tout à fait positif, à condition d’avoir gardé le contact et d’être resté visible sur les réseaux sociaux et professionnels. Normalement, un employeur est dans l’obligation de reprendre un salarié revenu au pays et lui donner un travail analogue à celui qu’il avait avant son départ.

une-expatriation.jpg

L’ancien expatrié de son côté doit s’adapter aux évolutions de l’entreprise, et transformer  l’expérience acquise à l’étranger en compétences spécifiques et relationnelles utiles à l’entreprise.